Passerelle Arganzuella

Dessin passage

Madrid, Espagne, 2011.
Architecte: Dominique Perrault Architecture (DPA)

La disparition des voies sur berges qui longeaient le Rio Manzanares a permis d'offrir un nouveau territoire aux habitants de Madrid : le parc Arganzuela. Une série de ponts vont être construits pour passer d'un côté à l'autre du parc, au-dessus de la rivière. La passerelle Arganzuela est le plus long ouvrage réalisé pour relier les quartiers de la rive droite à ceux de la rive gauche. En fait, c'est une passerelle piétonne et cycliste qui permet non seulement de traverser, mais d'entrer dans le parc. Le projet est en deux parties de formes coniques enveloppées d'un tissu métallique faisant de l'ombre. Cette promenade ombragée de jour devient luminescente de nuit. Le sol est en bois ajouré pour laisser passer des raies de lumière, éclairant le parc. La structure des deux cônes est constituée par deux spirales croisées en métal. Ce dispositif crée une charpente autour de laquelle s'enroule un ruban de tissu métallique. Ces deux cocons argentés s'appuient sur une topographie en forme de colline. Cette situation géographique crée un belvédère sur le parc et la ville environnante et un point de vue exceptionnel sur le fameux pont de Tolède.